Les enfants sont notre avenir

Mercredi, le 25 mai, l'équipe d'Alododo a organisé un atelier de création pour les enfants de Grand-Popo pour amasser leurs idées sur le dévéloppement de la commune.

title

L'intiative Alododo vise à promouvoir l'action locale en valorisant les besoins et les souhaits de la commune. Dans ce travail, les plus jeunes de la communauté ne doivent pas être oubliés. Pour cette raison, Alododo a réalisé, exclusivement aux enfants, un événement qui leur offrirait une opportunité de donner leurs avis et leur contribution au sujet du dévéloppement de Grand-Popo.

Lors de cet événement qui a durée une heure et demie, les enfants ont travaillé dans de petits groupes en déssinant et en discutant à propos de la création d'un centre de loisirs Alododo. En premier lieu, les participants ont illustrés l'aspect extérieur et l'équipement du centre.

title

title

Une bibliothéque avec les livres et les jeux à emprunter, les ordinateurs et la télévision ainsi qu'une salle de sport, de danse et de musique étaient fréquemment mentionnées sur les liste des souhaits.

Par la suite, en suivant les principes de l'action Alododo selon lesquelles la création des idées ainsi que la mise en place des solutions reposent sur le peuple concerné, les enfants ont donné leurs opinions sur la gestion du centre – c'est -à-dire les horraires d'ouverture, l'enregistrement des emprunts et le nettoyage.

L'idée pour l'organisation de cet atelier venait d'Ida Lindholm qui travaille actuellement comme une stagiaire au centre culturel finno-africain Villa Karo. Entre autres fonctions culturelles, ce centre dispose d’une petite bibliothéque.

— Depuis mon arrivée, la bibliothéque est devenue très populaire entre les écoliers de Grand-Popo, mais la quantité des livres d'enfants, où même l'espace de la bibliothéque, n'est pas du tout suffisant par rapport aux besoins de la clientèle devenue nombreuse. En ce moment le registe de la bibliothéque contient plus 160 d'emprunteurs.

Selon Ida, le problème d'insuffisance se trouve aussi dans la qualité des livres et l'équipement général de la bibliothéque actuelle, parce qu'une grande partie des livres et des jeux sont en finnois; ce qui ne sert pas les jeunes de grand-popo. Pour les devoirs, et surtout pour les études des langues, un meilleur accés aux livres scolaires et aux dictionnaires leur rendrait un grand service.

title

— Le goût pour la lecture est déjà là. Les jeunes ont de l'enthousiasme pour la recherche des informations, mais aussi de la capacité pour prendre la responsabilité. Je rêve qu'un jour ma clientèle aura un vrai centre de loisirs à sa disposition – un centre qu'ils pourraient gérer eux-mêmes avec le soutien des adultes-parrains, dit Ida.

Par la suite, en s'appuyant sur les idées partagées par les participants de l'atelier, l'équipe d'Alododo se met à la recherche des partenaires – associations ou individus –, qui s'intéressent, ou travaillent déjà, dans la domaine de l'éducation et visent à soutenir un meilleur avenir de notre jeunesse.

  • Texte: Ida Lindholm & Oboube Blanchard Djoussou
  • Photos: Ida Lindholm
  • Déssins: Joseph Tossouves & Marlène Amoussou
Creative Commons License This article by Team Alododo is licensed under the Creative Commons Attribution 4.0 International License